François-Michel Lambert
Alteo, un bouc émissaire facile de l’inaction politique locale
Communiqué de presse de François-Michel Lambert, député 10eme circonscription des Bouches du Rhône - Le 10 avril 2018.
 
L'inquiétude sur le nuage de poussière exceptionnel issu du site de stockage des boues rouges d’Alteo est bien légitime.
Cependant ceux qui le transforment en angoisse auprès des habitants sont irresponsables et certains illégitimes.
 
Malgré 120 ans de connaissances sur la bauxite et l’alumine, il n’y a pas une étude, que ce soit en russe, en chinois, en anglais, en français, qui montre une corrélation entre ces poussières de boues rouges et un impact sanitaire avéré.
 
Il y a des fortes contraintes par ces poussières mais le véritable impact sanitaire, ici dans le bassin minier de Provence, est la pollution atmosphérique due à la voiture et les autres activités industrielles.
En 2016 une étude ciblée sur le site, n’a pas répondu à toutes les questions.
C’est bien d’une étude globale qui est nécessaire pour ne pas mentir aux citoyens sur qui est responsable de quoi.
J’avais demandé en 2011 une étude globale en conseil municipal de Gardanne. On l’attend toujours...
 
Et quand Richard Mallié porte plainte il oublie de dire qu’il y va avec sa voiture, peut-être diesel, qui impacte la santé de ses concitoyens plus que les poussières d’Alteo. Il oublie de dire qu’il est maire depuis près de 30 ans. Il oublie de dire qu’il a été député de 2002 à 2012 et qu’il n’a rien fait pour anticiper la situation... pire, il a peut-être délivré des permis de construire proches de Mangegari sans prendre en considération le site de stockage de ces boues rouges existant depuis 1904.
 
Je continue à proposer une coopération avec Alteo pour trouver des solutions définitives.
L’État et les collectivités locales, métropole et région, doivent se mobiliser bien plus que de se positionner en spectateurs.
Alteo doit plus ouvrir toutes ses données et informations pour que l’on sache ce qui se passe et que l’on puisse les aider là où il faut améliorer .... 5 ans que je le demande, je suis un peu seul sur ce point aussi, une majorité d’autres élus préférant des « yaka faukon » bien faciles mais qui, in fine, n’auront rien fait.
 
Je ne lâcherai pas pour ne pas sombrer dans la démagogie et au contraire emmener cette industrie indispensable à notre quotidien dans un modèle de développement durable, créateur de richesses et d’emplois.
 
Alteo n’est pas responsable de tous les maux de notre territoire. Ils ont leur responsabilité, nous avons la notre en tant qu’élus de dire la vérité sur la situation sanitaire, notamment due à la voiture qui tue bien plus que les poussières d’Alteo.
Ceci n’empêchant pas notre exigence concernant Alteo.




© 2018