François-Michel Lambert
TOTAL répond à la lettre ouverte de François Michel Lambert
Le 21 mai,  sur mon initiative, 12 députés LREM interpellaient dans une lettre ouverte Patrick Pouyanné, le PDG du groupe TOTAL sous le titre : pour l’avenir de la planète, de la biodiversité, des forêts renoncez à l’huile de palme.

Ce courrier posait la question de l’importation de 300000 tonnes d’huile de palme pour approvisionner la bio raffinerie de la Mède. Cette quantité représente environ un tiers de l’ensemble de l’huile de palme consommée chaque année en France.

Si je me félicite du maintien d’un site industriel à la Mède et de la transformation de la raffinerie en bio raffinerie, ce qui va permettre de réduire sensiblement  les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport, je ne comprends pas ce recours à l’huile de palme dont on connait les ravages terribles pour l’environnement.

En prenant la peine de nous répondre de façon détaillée, le PDG du groupe TOTAL démontre que nos questions sont pertinentes et utiles. Mais il reste dans sa logique industrielle comme nous restons sur nos positions environnementales qui ne sont pourtant pas incompatibles. Non à l’huile de palme, dans nos assiettes comme dans les réservoirs de nos voitures mais oui au bio diesel et à toutes les solutions qui permettent d’avancer dans la transition écologique et d’encourager l’économie circulaire qui recycle, réemploi et évite les gaspillages.

TOTAL répond à la lettre ouverte de François Michel Lambert
Lettre ouverte total huile de palme bio diesel

TOTAL répond à la lettre ouverte de François Michel Lambert

TOTAL répond à la lettre ouverte de François Michel Lambert
Réponse TOTAL huile de palme

TOTAL répond à la lettre ouverte de François Michel Lambert




© 2018